top of page

Notre roman solidaire: Sama Rak: La légende du Lycaon

Le premier roman solidaire au profit de deux asbl belges.


Fin 2016, Lionel Croes, jeune auteur stambrugeois, recevait le trophée des Belges du Bout du Monde dans la catégorie culture pour son film Sama Rak. Ce court métrage sensibilise sur le ton de l’humour, le public à la problématique des faux talibés, enfants mendiants des rues au Sénégal. « Ils sont des centaines de milliers au Sénégal à parcourir les rues, pieds nus, confiait-il à l’équipe de Notélé venue faire un reportage sur lui dans sa famille d’adoption à Toubab Dialaw. Leur seule amie est une boîte de conserve dans laquelle ils demandent l’aumône. Dans le passé, ils ne demandaient que du sucre et du riz pour se nourrir pendant qu’ils reçoivent une éducation coranique. De nos jours, un élément est venu perturber le système et créer des dérives : l’argent. »

En effet, ces enfants sont parfois confiés à des marabouts peu scrupuleux pour recevoir l’enseignement religieux et sont envoyés dans la rue pour mendier un minimum d’argent sous peine de mauvais traitements.

Si Sama Rak, le film nous a fait découvrir les étranges mésaventures de Daouda et David piégés chacun dans le corps de l’autre, “La légende du Lycaon” sera son prequel expliquant l’origine d’Assane le sorcier et d’Ousseynou le conteur.





Plusieurs plumes pour la bonne cause.


Depuis plusieurs mois, des collègues de Pairi Daiza s’unissent, en dehors de leur temps de travail, pour réaliser un projet nature avec Solidarité Belgique Sénégal. C'est ainsi que l’équipe s’est attelée à écrire lors d’une résidence d’écriture à Vielsalm en octobre dernier. La rédaction de “La Légende du Lycaon” fut une belle aventure financée par la Loterie Nationale et la Fédération Wallonie Bruxelles. Pour l’occasion, Aliou, un jeune Sénégalais aux études à Metz les avait rejoint tandis que Daouda et Moustapha Ciss relisaient les chapitres et y apportaient des précisions.


« Ce fut le début d’une belle histoire entre des personnes de bonne volonté voulant faire au mieux » déclare Michèle. « Même s’il n’est pas facile d’écrire à plusieurs mains un roman, c’est toujours dans la bonne humeur que nous avons relu et corrigé nos textes pour créer une histoire fluide et attractive » ajoute Véronique. Lionel, porteur du projet, nous confie :





"J’étais un peu perplexe sur le déroulement de l’écriture car nous avons tous des styles différents mais tout s’est très bien passé et nous avons puisé dans les forces et faiblesses de chacun pour mener à bien ce projet. Par exemple, en tant que bénévole pour la Fondation Pairi Daiza Véronique est trés impliquée dans la sensibilisation à la protection des espèces menacées, elle s’est donc chargée du conte sur le lycaon et de la gazelle dama. Annick est la guide du parc spécialisée dans les pierres et a donc écrit sur les bienfaits de la roche de la cascade de Dindefello. C’est vraiment l’union qui a fait la force de ce roman."





Cette belle équipe d’amis veut, avec ce préquel, sensibiliser le public non seulement aux difficultés rencontrées par les talibés mais aussi à la disparition du lycaon dans le monde, principalement au Sénégal et aux dangers qui menacent la gazelle dama.


Comme beaucoup d’animaux sauvages, le lycaon, plus grand canidé d’Afrique, subit la destruction de son habitat au profit de l’industrialisation et de l’urbanisation, de pâturages pour les élevages caprins ou bovins et de l’agriculture. Il est aussi confronté, puisqu’il se rapproche des villages et ainsi des animaux domestiques ,à des maladies comme la rage, face auxquelles son système immunitaire n’est pas armé. Au Sénégal, les deux seuls lycaons encore présents vivent dans le Parc National de Niokolo Koba. Il est donc plus qu’urgent d’agir. La sensibilisation à ce chien sauvage peut aussi avoir un impact sur la protection de l’environnement et de sa magnifique biodiversité. Le Projet Nature Solidarité Belgique Sénégal espère ainsi voir de nouveau cohabiter l’homme avec le lycaon et pourquoi pas la gazelle dama. Grâce à cette association et aux aventures de Croquette qui compte 5 millions de vues sur You Tube, on a déjà pu constater que de nombreuses familles sénégalaises ont surmonté leur peur légendaire des canidés et adopté des chiens errants.


Une fois le livre écrit, une artiste exceptionnelle, Sylvie Lefèbvre, a dessiné la couverture du roman et différentes illustrations.



Sama Rak “La Légende du Lycaon” est maintenant prêt à être soumis à une correctrice puis être édité. Pour cela, une cagnotte participative est mise en ligne dès aujourd’hui sur Ulule (Roman Sama Rak). L’objectif de l’équipe est d’avoir 100% du budget nécessaire pour les 100 premiers exemplaires via des précommandes. Différents packs proposent aux futurs lecteurs de recevoir le roman ainsi que différents cadeaux mais surtout une participation au projet d’aide aux enfants mendiants du Sénégal. Une partie des bénéfices sera aussi reversé à l’association Action Sénégal de Marie Pierre Decocq pour leur projets d'organisation d’ateliers de formation professionnelle des enfants des rues.







コメント


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
bottom of page